Vous aimez ?

Oui oui c'est bien moi qui est écrit cette fiction, pour me faire pardonner de mon retard ! {#}

Bien sûr la suite ne sera pas sur ce blog si mais celui là ! http://kaaria.skyrock.com/ 

Allez-y parce que je peux vous promettre que l'inspiration en ce moment j'en manque pas ! So je vous aurevoir {#} Et VOUS FAIS DE GROSE BISOUS ! {#}

jeudi 18 juillet 2013 23:41


I need you...

Marie contemplait les plaines verdoyantes par la fenêtre comme à son habitude, elle se demandait ce qu'il y avait derrière cette forêt imposante.

-Si on entre là dedans on en sortira plus jamais pensa-t-elle.

Quelqu'un frappa à la porte sans laisser le temps que Marie réponde la porte s'ouvrit et Lilas sa servante entrât le sourire au lèvre.

-Je vous est fais faire un bain, milady

Marie acquiesça et jeta un dernier coup d’œil au paysage qui demain ne sera plus à elle.

Marie fit un gémissement d'aise quand son corps tout entier fut engloutit dans l'eau chaude.

Le regard vague, tant de question ce bousculait dans sa tête.

-Alors ce soir je ne serais plus une Freeman mais une Duncan...

Lilas la regarda avec de la peine, «Pauvre chérie, épouser ce monstre»

-Et je ne peux absolument rien faire sous craindre des représailles de mon père...

Marie s’enfonçât plus encore dans son bain, ne laissant plus qu’apparaître son nez et ses yeux.

-Mais le bon côté...

-Il n'y en a pas ! Coupa Marie en se relevant vivement. Je suis maudite à rester prisonnière dans son château.

Elle se leva et sortit du bassin. Lilas et d'autre servante la séchère et la coiffère. Elles avaient travaillées d’arrache-pied à la confection de sa robe de mariée. Le satin blanc dorée faisait ressortir sa peau blanchâtre. Le corset mettait en valeur sa poitrine et la faisait se tenir droite. Ses cheveux avait était mis en chignon et un long voile cascadait dans son dos.

Marie sut quand l'heure fut venu car sa mère venu lui dire au revoir pour la quatrième fois.

-On se reverra après tes noces lui promit-elle, Oh ! Comme tu es belle, ma fille !

Marie lui adressa un sourire nerveux, comment faisait-elle pour être heureuse alors que sa fille allait se marié avec un...son cauchemar.

Après tout ses parents étaient assez puissants pour contait sur eux, non ?

Un escorte et ses servantes l'accompagnèrent devant la porte de la cathédrale. Voilà ! Dès qu'elle ouvrira cette porte, elle savait qu'elle irait droit en enfer.

Blog de kaaria : ▲The Pleasure Of The Prince ▲ I'm your dirty dream..., I need you...

Soudain les portes s'ouvrirent et Marie découvrit que tous les invités étaient venu la voir monter à l’échafaud. Pourquoi en faisait-elle tout un drame ? Elle le savait depuis l'enfance qu'elle se marierait de tout façon, alors allons-y que ce soi fini une bonne fois pour toute.

Marie s'avançait dans l’allée, tous les regards étaient braqués sur elle. Elle put apercevoir ses cousines et leurs époux. Elles souriaient, pour elle c'était un merveilleux jours. Normal, elles avaient mariées à des ravissants jeunes hommes, pas aussi puissants que Cameron Duncan mais elles avaient l'amour et c'était tout ce que Marie désirait...l'amour.

Quand elle fut en fasse du prêtre, elle sentit la nausée lui montée. Ensuite elle se tourna vers Cameron. Son visage était sans expression comme s'il s'enfichait royalement. Ça devait être ça ! Quand le prêtre eu fini, Cameron se pencha et écrasa des ses lèvres la bouches de Marie qui ne put réprimander un frisson de dégoût. Il la scruta, comme s'il attendait quelque chose. Alors Marie sourit, le cœur battant à la chamade, le sang bouillait dans ses veines. Il lui prit le bras et la conduit vers l’allée. Que des sourires s'affichaient sur le visage des spectateurs. Seul une personne ne sourit pas, Un inconnu qu'elle n'avait jamais vu au paravent. Il disparut dans la foule.

*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*

Au banqué, Marie était assise de son nouvel époux, la tête baissait elle fixait son assiette. Elle essaya de se calmait, maintenant elle n'avait plus qu'appréhendait la nuit de noce.

Rien que d'y penser elle ne se sentait pas bien.

-Allez vous enfin vous décidez à manger ?! Lança Cameron, la tirant de ses pensées.

Elle s'aperçut alors que la nourriture était servie. Son mari lui avait choisi une pièce de choix .

-Oui murmura-t-elle

Mais simplement l'odeur lui faisait tournait la tête. Elle était trop anxieuse pour manger.

-Préférez-vous la bière ou de l'eau ? Reprit-il

Marie n'était pas habitué à boire de l'alcool, mais après ce qui va ce passait, il lui fallait un remontant.

-De la bière, répondit-elle.

Il lui servit un gobelet qu'elle empoigna et bu cul sec.

Le dîner dura des heures, il lui parut même interminable mais réflexion faite, elle préférait ça qu'allait au lit avait.. lui.

Quand Cameron se leva, la cœur de Marie manqua un battement. Il lui prit la main, et lui fit signe de se lever.

-Je suis désoler de vous quitter mais une longue nuit nous attends ! Décréta-t-il

Des rires masculins s’élevèrent, ils levèrent leurs verres.

-A la santé des mariés ! Criaient-ils.

*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*

 

Cameron c'était absenté, laissant Marie se préparait. Ses mains tremblaient, les larmes lui montèrent aux yeux. Lilas et les autres servantes entrèrent. Elles la déshabillèrent, lui firent passer une chemise et détachèrent ses cheveux. Puis elles partirent sauf Lilas.

-Tiens ! Bois !cela te détendra ! Murmura-t-elle, en lui tenant un gobelet remplit à rabord de bière.

-Si tu l'es encore, je te laisse le pichet sur la table...

Elle se coupa quand elle découvrit Cameron dans l'embrasure de la porte.

-Laisser nous  ! Ordonna-t-il.

Lilas fit la révérence et prit la poudre d'escampette.

Blog de kaaria : ▲The Pleasure Of The Prince ▲ I'm your dirty dream..., I need you...

Marie était de dos à lui, elle ne pouvait supportait sa vue.

Elle attendit qu'il lui dise quoi faire.

-Allonge toi dans le lit !

Elle obéit sans le regarder, Quand elle fut allongée le stresse s’amplifia.

Il se pencha et la regarda longtemps avant de la gifler violemment. Marie cria de stupeur et d'effroi.

-Regarde moi ! Rugit-il en attrapant ses deux bras et de les tirer vers lui.

Mais elle ne pouvait le regarder sans que ses larmes inonde son visage. Il la rejeta rudement sur le lit. Qu'allait-il lui faire ? Il se déshabilla mais laissa son pantalon. Marie gisait sur le lit sans bouger comme morte.

-Que fais-tu !? Cria-t-il, Je veux que tu viennes me préparer ! Maintenant !

Marie se releva lentement, sa main recouvrait sa joue droite où il l'avait frappé.

Elle n'arriva pas à enlever la ceinture en cuir.

-Je...Je n'y arrive pas ! Souffla-t-elle

Il la repoussa vivement, Marie alla se cogner contre la tête du lit.

-Tu vas voir ! Ce que je peux te faire avec cette ceinture. Grogna-t-il.

Marie hurla quand le cuir claqua contre sa cuisse, ses larmes coulaient à flots.

*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*

La lumière du jour, transpercé les tentures de fourrure, ce qui réveilla Marie. Elle avait bien cru mourir la nuit dernière. La violence des coups lui avait fait perdre conscience. Elle souviens juste du «Désolé, pourquoi fais-tu des choses qui me font comporté comme cela » Alors d'après lui c'était ça faute à elle... Que faire elle ne pourrait vivre ainsi cela lui était impossible. Marie y avait réfléchit toute la journée la seule chose qu'elle puisait faire était de s'échapper.

 

 

Lilas était venu prévenir Marie que son bain du soir était prêt.

Toutes les servantes entrèrent et elle la déshabillèrent. Soudain lilas fit un petit cris étouffé.

-Milady , Qu'est-ce que tout ces bleus ?

Marie avait le visage fermé, son regarder était vide, elle était tête baissée, honteuse.

Lilas fit sortir ses dames de chambres, s'occupa seule de la pauvre.

Elle l'a mit dans le bain, commença à frotter doucement son dos avec un bout de tiddu humide.

-Qui vous à fait ça Milady ?

Aucune réponse.

-Est-ce lui ?

Aucune réponse.

-Vous...Vous ne pouvez supporter ça plus longtemps...

-Et qu'est ce que je pourrais faire ? La coupa froidement Marie.

Lilas baissa les yeux, comme marque de soumission.

-Je.. Je pourrais vous aider ?

Blog de kaaria : ▲The Pleasure Of The Prince ▲ I'm your dirty dream..., I need you...

Soudain Marie eu une idée.

-Par la prairie nous pouvons accéder facilement à la forêt ?

Lilas fit les gros yeux, surprise.

-Euh... Oui c'est exacte.

Marie ce retourna et regarda Lilas dans les yeux.

-Tu vas m'aidais à m'enfuir ! Murmura-t-elle, ce soir !

Lilas devint tout blanche.

-Comment ? Vous enfuir !

-Chuuut ! Siffla Marie en mettant son doigt sur sa bouche.

Elle regarda la pièce, comme si elle avait qu'on l'entende.

-Mais s’ils vous retrouve ou s’ils nous attrape ?!

Marie soupira, et passa ses deux mains sur son visage.

-Alors ce sera mon problème ! Mais s'il te plaît Lilas tu dois m'aider !

Elle n'en revenait pas sa maîtresse la supplier ! Elle qui était si forte autrefois !

-Oui je vous aiderais, je vous le promet !

Marie brandit ses bras de l'eau et serra Lilas contre elle.

-Merci ! Merci ! Je te remercie de tout mon cœur !

*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*

Quand la nuit fut tombée , Lilas habilla chaudement sa maîtresse. La recouvrant d'une cape pour ne pas être reconnu. Maintenant c'est l'affaire de traverser la cour sans se faire prendre.

-Nous allons longer le mur, et pour pas faire de bruit marcher sur la pointe des pieds.

Marie acquiesça et s'exécuta, une fois le mur franchit il n'y a plus qu'à acceseder à la fenêtre au fond du couloir.

-Surtout ne faite pas....

Trop tard Marie courra vers la fenêtre faisant claquer ses talons, ce qui raisonna dans tout le corridor. Soudain on entendit une vois d'homme s'élevait.

-Il y a quelqu’un par ici?

Lila se mit à courir elle aussi se qui n'arrangea rien. Le soldat les aperçut sortir par la fenêtre.

-Alerte ! Hurla t-il et il fit souffler sa corne.

-Cour ! Cria Marie, elle était à bout de souffle.

Elles étaient à mi-chemin de la forêt, mais les soldats avaient un avantage : leur monture.

-Il nous rattrape ! S'alarma-t-elle, ses joues empourprent, le vent glaciale frappé son visage.

Enfin ! Elles se retrouvèrent dans la forêt mais la course poursuite n'était pas fini, ils les traquaient.

-C'est côté ! Cria Marie

Lilas pâlit, elle ne s'en souvenait plus !

-Euh...

-Lilas ! Vite ! Ils sont là !

-A droite !

Les deux femmes se remirent à courir aussi vite qu'elle ne le put.

-C'est ici ! Se réjouit Lilas, Le fleuve vous conduira directe à l'autre bout !

Marie déglutit, alors c'était la fin.

-Je.. je ne sais pas nager ! Avoua-t-elle.

Lilas fut sous le choc, mais la troupe d'homme les retrouvèrent.

-Oh non ! Milady il faut sauter !

-Non ! Je ne peux pas !

Lilas réfléchit une seconde.

-Dans le barrage il y a des sortes de piquait accrochez-vous à ça !

Marie avait la peur au ventre et si elle se noyait?

-Milady ! Maintenant !

-Viens !

-Non je reste !

-Quoi ?! Mais...

Les hommes se rapprochaient à grands pas.

-Milady ! Au revoir !

-Attends !

Lilas ne réfléchit pas et poussa Marie au dessus du barrage. Lilas prit soudainement la poudre d'escampette mais trop tard ils l'avaient rattrapée.

-NON ! Hurla-t-elle

Un homme descendit de son cheval et l'attrapa par les cheveux.

-Sale chienne ! Où est elle ?!

Lilas ferma les yeux, une douleur cuisante la fit hurlait, ils la torturaient dès qu'ils rentreront au château et ça elle en était consciente.

*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*.*

 

La chute fut brutal, sans le temps de reprendre conscience Marie battit des bras essayant désemparement de remonter à la surface. Elle suffoquait, avalé l'eau amer qui lui empli fiat la bouche. Elle réussit à prendre quelque chose dans sa main. Un piquet, sans hésiter Marie l'empoigna et prit appui dessus. Elle prit une grande inspiration enfin à la surface. Elle regarda en haut, rien même pas un bruit. Elle devait s'être enfuit. Mais qu'elle aurait retrouvé ses esprits et ses terres, Marie jura qu'elle reviendrait chercher Lilas.

L'autre piquet se trouvait à plus d'un mètre. Alors elle prit un inspiration et poussa de ses jambes contre une pierre pour se propulser vers le bout de ferraille. Ce qu'elle fit avec les huit autre. Quand Marie reprit pied, un grand sentiment de réjouissance la fit sourire.

-Oh mon dieu ! Je suis vivante !

Elle s'écroule dans l'herbe boueuse, ses vêtements étaient sale et mouillés ne parlons pas de ses cheveux qui eux était dans un piteux état.Blog de kaaria : ▲The Pleasure Of The Prince ▲ I'm your dirty dream..., I need you...

Il faisait nuit et le seule moyen d'aller au village était de traverser la forêt. Marie s'enfonça alors dans les ténèbres. Le bruit des branches qui craque sous ses pieds ou le roucoulement du hibou l'effrayait. Elle marchait depuis des heures sans cesser de s'inquiéter pour son amie.

Le petit jour se levait, elle put enfin voir où elle marchait. Marie avait froid, terriblement froid. Elle remarqua qu'on voyait plus ses bottes mais une botte de terres boueuse.

 

Elle se retrouva en haut d'une qui était le dernier obstacle, après ça il y avait un chemin de pierres, sûrement pour les chevaliers. Elle fit un pas de trop que la terre s'écroula emportant avec elle la jeune femme. Marie cria dans sa cascade, elle s'affaissa dix mètres plus loin.

Sa tête lui tournait, elle ne sentait plus ses jambes ni ses pieds. Mais elle avait toujours sa dignité qui lui ordonnait de continuer.

Avec peine elle put se relever, mais quand elle entendit des chevaux, Marie se mit à courir.

L'avaient-ils traquée jusque' ici ? Non impossible. L'effroi lui glaça le sang quand elle vu le blason des...des Hawkmore.

jeudi 18 juillet 2013 23:35


Happy End

Pour finir mon ordinateur de bureau à rendu l'âme so et le ciel a eu pitié de moi et ma offert un nouvel ordi tout neuf Donc ce qui veux que je dois tout refaire et tout rétélécharger mais pas de panique.. il est hors de question que j'abandonne alors ne perdez pas espoir et priez pour moi ce soir ! Merci de votre compasion puis je vous dit à bientôt Blog de kaaria : ▲The Pleasure Of The Prince ▲ I'm your dirty dream..., Happy End 

                                                        De nouvel news très prochainement ! 

                                                                     XX

                                                                      Kaaria

Blog de kaaria :~ Perfume. ~, Happy End

dimanche 14 juillet 2013 17:20



ouvrir la barre
fermer la barre

Vous devez être connecté pour écrire un message à kaaria

Vous devez être connecté pour ajouter kaaria à vos amis

 
Créer un blog